V jnj

Accueil » Découvrir les projets » Soutiens » Passé plus que parfait

Passé plus que parfait

  • Image du projet Passé plus que parfait
  • Image du projet Passé plus que parfait
  • Image du projet Passé plus que parfait
  • Image du projet Passé plus que parfait
  • Image du projet Passé plus que parfait
  • Image du projet Passé plus que parfait
  • Image du projet Passé plus que parfait
  • Image du projet Passé plus que parfait

Bonjour, nous sommes les élèves de 6eF du collège Simone Veil à Cauffry dans l'Oise.

Cette année nous participons à une classe archéologique pour réaliser un musée virtuel, suivez-nous dans cette aventure !

 

Pour mener ce projet, nous collaborons en partenariat avec le musée archéologique de l'Oise de Vendeuil-Caply. 

 

Mais au fait, qu'est-ce que l'archéologie ? 

C'est rechercher des indices pour étudier la vie de nos ancêtres en cherchant des indices dans le sol, la mer, les lacs.... L'archéologue doit faire des fouilles pour trouver ces indices...

 

Et qu'est-ce-que la classe archéologique ? 

Cette classe se déroule en classe d'Histoire Géographie. Nous avons fait des travaux seuls, aidés par notre professeur, mais aussi avec Mme Boureux, du musée archéologique de l'Oise. Elle est venue plusieurs fois dans notre classe pour des ateliers. Nous sommes aussi allés au musée du Louvre au mois de décembre et au musée dans lequel Mme Boureux travaille, le Musée Archéologique de l'Oise, à Vendeuil Caply. 

Nous avons donc été à la fois céramistes, mosaïstes, archéologues, créateurs de jeux antiques et  même scribes ! 

 

La vie du projet

22 mai.

Atelier fouilles

Fouiller comme un archéologue nécessite un peu de méthode. 

 

Chaque élève a du délimiter son espace de fouille : son carreau de fouilles. 

 

Nous avions des instruments pour fouiller : un pinceau, une sorte de truelle, une pelle et un seau pour mettre la terre. Il fallait dessiner et numéroter tout ce que l'on trouvait. Il y avait des ossements, des fragments de dents, de céramiques... 

 

 

 

22 mai.

Sortie dans deux musées bien réels

Au mois de décembre nous sommes allés à Paris au musée du Louvre. 

 

Nous avons visités les collections sur l'Egypte ancienne et sur le Proche Orient : c'est là que sont nées l'agriculture et surtout l'écriture, il y a 5000 ans !

 

Nous avons même vu une vraie momie !

 

 

Puis à la fin du mois de mars, nous avons visité le musée archéologique de l'Oise, notre partenaire cette année. Cette fois-ci, c'est nous qui avons rendu visite à Mme Boureux. Le thème de l'expostion était les théatres antiques. 

 

 

13 mai.

La mosaïque

Un des ateliers encadrés par Mme Boureux du musée archéologique de l'Oise nous a fait découvrir la mosaïque. 

Qu'est-ce que la mosaïque ? 

C'est une technique qui fait son apparition au VIIIe siècle avant JC. Les Grecs décorent les murs, les sols avec des galets. Puis ce sont les Romains qui ont perfectionnés la technique, en découpant de petits morceaux de pierre : les tesselles. 

C'est l'empire byzantin qui va le plus utiliser la mosaïque, qu'on réalise alors avec de la pate de verre incrustée d'or. 

 

Nos outils : 

Pour découper les morceaux de tesselles, nous avons parfois eu besoin de pinces coupantes. La plus utilisée s'appelle la pince "zag zag" : 

 

Nous avions pour l'atelier plusieurs tesselles de différentes couleurs : 

 

La réalisation de la mosaïque : 

Nous devions faire apparaitre, sur un support carré, nos initiales en mosaïque. 

Il a d'abord fallu dessiner notre maquette, une sorte de brouillon, au crayon. Il fallait que le résultat soit à la fois joli et visible, en utilisant les contrastes de couleurs. 

 

 

11 mai.

L'écriture ( vers 3000 avant JC)

Puis nous nous sommes intéressés à la grande découverte qui a fait entrer l’Humanité dans l’Histoire : fini la Préhistoire, maintenant, les Hommes commencent à écrire. C’est une véritable révolution. 

A nouveau, l’argile nous a servi de support.
Comme les habitants de la Mésopotamie, nous avons écrit en cunéiforme (écriture en forme de clous). C’est la plus ancienne écriture connue. Mais ce n’est pas simple, il fallait utiliser des bâtonnets de bois, taillés en triangles pour pouvoir écrire comme nos ancêtres.

 

 

Ensuite, il a fallu écrire en hiéroglyphes, comme les scribes égyptiens ! Pas facile, mais avec un peu d’entrainement, nous y sommes arrivés !

 

 

Puis Mme Boureux du Musée Archéologique de l’Oise nous a fait écrire comme les Romains, sur des tablettes de cire.

11 mai.

Le Néolithique (8000-3000 avant JC)

Cette année, en classe archéologie, nous avons mis « la main à la pâte ». Passé plus que parfait, telle est notre vision de l’Histoire ! Alors nous avons essayé de refaire des objets ou des techniques du quotidien de nos ancêtres.

Reprenons les choses dans l’ordre…chronologique bien-sûr !

Au Néolithique (de  8000 à-3500 avant JC ) , les hommes commencent à fabriquer des outils, avec des techniques plus ou moins compliquées. Souvent, ils réalisent des récipients en argile, sans tour, c’est-à-dire à la main. Ce n’était pas facile ! Nous avons essayé de le faire nous-même, regardez le résultat !

Pour que notre pot soit présenté comme dans un musée, il y a des règles à respecter.
Il faut donc réaliser un cartel (une petite étiquette ave nom/date/ matériaux/ lieu de découverte et lieu de conservation). Dans les vrais musées, il y a souvent un numéro d’inventaire.

Pour ces deux objets de notre musée, voici le cartel : 

   

 

Ils ont soutenu...